Bienvenue dans un pensionnat très étrange...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Tops-Partenaires

www.Mystery Orphanage
www.Sekai No Chousen
www.Under Graph
Tops-Sites

VOTEZ POUR LE FORUM
♠️..♠️..♠️..♠️..♠️..♠️..♠️

Partagez | 
 

 Stuart Ballister toujours vivant pour 2013 !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Stuart S. Ballister




Messages : 95
Date d'inscription : 21/10/2012
Age : 19
Localisation : Dans mon lit...

•Feuille de pers○nnage•
Espèce:
I am...:
Âge: 17 ans

MessageSujet: Stuart Ballister toujours vivant pour 2013 !   Lun 7 Jan - 23:04

Nom & Prénom(s)




❯ Citation : "Même les bonnes choses ont une fin."
Carte d'Identitée

Stuart S. Ballister est un Oublié. De sexe masculin il est venu au monde il y a maintenant 17 ans. Ce grand manitou préfère les filles. Pour interpréter ce personnage, tu as pris Andrew Garfield





Le destin est un blagueur. Même s'il ne fait pas rire tout le monde. Au moins il s'amuse lui-même. Avec Stuart, il s'est bien marré.

Stuart S. Ballister est né en avril 1995, le 14 très précisément. Il était le petit frère de Kyler, un gamin débrouillard et casse-cou de 7 ans. Même s'il est difficile de garder des souvenirs de ses premières années de vie, le garçon se souvient d'une chose, c'est qu'il était heureux. Quoi qu'un bébé malheureux ou dépressif soit peu commun.
Les premiers vrais souvenirs de Stuart remontent aux heures pendant lesquelles lui et son frère jouaient à des jeux dans le jardin de leur maison en banlieue londonienne. Même à 4 ans, il voyait déjà son grand frère comme un modèle.

A 5 ans, Stuart devint grand frère à son tour. Roxane était le nom de sa petite soeur. Etrangement, elle avait la fâcheuse tendance de lui causer des torts dès que possible. C'était toujours à Kyler de calmer Roxane pour qu'elle arrête d'embêter son frère. Et c'était aussi le rôle de Kyler d'empêcher Stuart d'étriper sa petite soeur.
Je vous parle des enfants depuis tout à l'heure, mais qu'en est-il des parents ? Et bien les parents étaient responsables, attentionnés, gentils, ne se disputer jamais ou presque. Ils se promenaient avec leur progéniture, voyageaient avec eux, leur apprenaient des tonnes de choses. Bref, les parents parfaits en quelques sortes.

Mais quand Stuart eut 12 ans, les choses se passèrent un peu moins bien. Kyler, ayant 19 ans, partit pour l'université. Mr et Mme Ballister étaient débordés par le travail ; le premier quittant le foyer très tôt pour y revenir très tard ; la seconde corrigeant copie sur copie, car elle était devenue professeur de Français dans le collège de son fils cadet. Tant et si bien qu'ils avaient moins de temps pour s'occuper de deux enfants, qu'ils en avaient eut pour en gérer trois. Néanmoins, ils firent tout leur possible pour s'occuper de Roxane et Stuart. Mais parfois, ce n'était pas suffisant.
Un jour, notre protagoniste dut garder sa petite soeur, seul. Ils jouaient dans la chambre de cette dernière. Mort de chaud, Stuart partit ouvrir la fenêtre. Il se pencha à l'extérieur pour humer l'air... Et se sentit tomber en avant. Roxane, ne pensant pas à mal, l'avait poussé. Le garçon s'en sortit avec une jambe cassée, un bras ouvert et six semaines de repos. C'est vers cette période qu'il commença à lire. A dévorer des livres. Il se réfugiait dans les univers fantastiques et les aventures merveilleuses. Cela le faisait rêver.

A cette période, Stuart était content de sa vie. Malgré le fait que ses parents soient moins présents et que son frère ne vivait plus avec eux. Mais le destin n'avait pas fini de rigoler...

5 ans plus tard, une nuit, Stuart se réveilla en sursaut. Il était en sueur, et avait mal partout. Il essaya de s'asseoir. Mais une horrible douleur le prit au ventre et il se laissa tomber sur son lit. Le jeune homme se mit à tousser violemment, et chaque quinte de toux lui arrachait un gémissement. Au bout de quelques heures, il cracha même du sang. C'est vers l'aube qu'il s'évanouit.
Il rouvrit les yeux dans un lieu blanc, sain. Une pièce vide, éclairé par quelques lumières. Un homme, dans une combinaison jaune et étrange s'approcha de son lit. Il prononça des mots. Mais Stuart ne comprenait rien, pas un traître mot. Il était trop faible. Il put à peine poser les yeux sur son bras nu. Il était d'une pâleur cadavérique. Sur la vision de ce bras trop blanc, il ferma les yeux.

Il se reprit conscience, dans une chambre d'hôpital parfaitement normale cette fois-ci. Un homme, le même, celui qui portait la combinaison jaune dans la chambre blanche. Là, il apparaissait comme un médecin ordinaire. Il expliqua tout à Stuart. Qu'il avait attrapé la maladie H3J2 parce qu'il avait un groupe sanguin O négatif. Qu'il s'était retrouvé entre la vie et la mort pendant plusieurs semaines. Qu'il était guéri et qu'il sortirait demain. Que sa famille et ses amis se faisait du souci pour lui.
Sans trop comprendre pourquoi, le jeune homme se sentit terriblement joyeux. Les personnes qu'il aimait ne l'avaient pas oublié. Et il était en vie.

Pour lui la vie reprit son cours normal. Les lois du train-train quotidien se réinstallèrent. Et pourtant, le garçon se sentait... bizarre. Trop énergique. Le matin, il partait très tôt et arrivait toujours avec une demi-heure d'avance. En cours, il trouvait que le temps passait trop lentement. Un jour, son prof de mathématiques l'énerva. Il le mit vraiment sur les nerfs. Stuart se sentit bouillir de l'intérieur. Et toutes les lampes de la salle grillèrent, plongeant les élèves dans la pénombre.

Plus tard dans la journée, en fin d'après-midi. Stuart retournais chez lui, un peu moins énergique que le matin. Il était rassuré. Un peu. C'est alors qu'un chien énorme se jeta devant lui et lui aboya dessus. Il était sale et avait un air menaçant. Le garçon avait peur. Il n'aimait pas vraiment "les meilleurs amis de l'homme". Il fit un geste du bras pour essayer de le chasser. Sauf que cela marcha au-delà de toutes ses espérances. Il crus sentir une décharge courir tout le long de son bras pour disparaître au bout de ses doigts. Alors le chien poussa un jappement de douleur et s'enfuit en courant. Stuart n'y comprit rien ; était-ce vraiment lui qui avait fait ça ?

Le doute s'imposa dans l'esprit de l'adolescent, et il n'arriva pas à trouver le sommeil, la nuit suivante. Quand son réveil sonna, il s'était déjà levé. De gros cernes soulignait ses yeux, et il arrivait à peine à marcher droit. Aussi, quand un homme sonna à la porte et lui ordonna de monter à bord du fourgon dont le moteur ronronnait doucement, sur la route, il s’exécuta, sans se poser aucune question. D'autres personnes étaient dans le camion, des enfants, des adultes ou des ados, comme lui. Mais Stuart était bien trop exténué pour réfléchir, et à peine fut-il assis qu'il s'endormit.

Quand il se réveilla, il allait un peu mieux. Le fourgon était arrêté. On le fit descendre et on l'emmena à l'intérieur d'une sorte de grand manoir. C'est seulement à ce moment-là que Stuart se demanda ce qui se passait.

Il était arrivé à la Weird Pension. Il pensait qu'il ne s'en remettrait jamais. On l'avait séparé de force à sa famille. Il était loin d'eux, et dans les premières semaines qu'il passa au pensionnat, le garçon était complètement abattu. Il ne le cacha aux autres habitants de Weird Pension. Quand on a personne à qui faire confiance, on ne peut pas parler de ses problèmes.
Mais au fur et à mesure de son séjour, il découvrit qu'entre les murs de cet étrange bâtiment, il y avait des gens qui vivaient la même chose que lui. Voir pire. Il arrêta alors de se prendre pour l'homme le plus accablé du monde. Parce qu'il savait que c'était faux.
Cela devint plus simple pour Stuart de vivre là, avec des personnes comme lui, victimes de la maladie. Ou d'autres qui avaient juste eut une vie difficile. Weird Pension n'était peut-être une autre famille ou sa seconde maison, mais c'était un lieu où il se sentait en sécurité.

~~~~~~~~

Stuart écoute le speech de ce Cromsbrook, en serrant les poings, et en grinçant des dents. Pourquoi tente-t-il de liguer l'Angleterre contre Weird Pension ? Il n'a aucune raison de faire ça ! Un petit groupe de pensionnaire s'est agglutiné devant le poste de télévision, et attend la suite du discours du charlatan. Il fait venir quelque chose recouvert d'un drap blanc. Il le tire, et révèle une cage. Avec à l'intérieur, une fille. Elle est sale, et sanglote un peu. Quand Stuart voit à l'écran l'homme sortir un pistolet de son manteau, et le pointer sur la fille sans défense emprisonnée, il affiche un air d'indignation. Et quand l'homme tire sur elle, Stuart pousse un cri d'horreur, en choeur avec le reste de la salle. Puis l'horreur laisse place à la surprise ; la fille se redresse tout doucement, dans une petite flaque de sang. Elle a survécu. C'est une Eternelle ! Comment ce cinglé de Cromsbrook a-il pu en capturer une ?
Dans le salon du pensionnat, tout le monde s'insurge face aux propos du taré qui les désigne comme des monstres. Stuart aussi insulte l'homme de toutes les manières possibles. Mais les fenêtres se brisent. Et le salon brûle. Les flammes prennent lentement, sur le coup, tous les pensionnaires reste cois. Puis des hurlements de peur. On se rue sur la porte d'entrée dans le hall. Stuart suit le mouvement, il n'a pas le choix. Dehors, une douzaine d'hommes les attend, armée de couteaux, de battes de baseball, et de cocktail Molotov. Ils se jettent sans merci sur les pensionnaires qui passent à leur portée. Stuart, lui, ne sait pas quoi faire. Il est bousculé dans tout les sens.
A un moment, une personne se jette sur lui et essaye de lui enfoncer un couteau dans la gorge. Stuart lui saisit le bras et essaye de le retenir tant bien que mal. Mais la lame se rapproche inexorablement de son cou. Il ne veut pas mourir. Pas maintenant. Il veut comprendre pourquoi Cromsbrook en veut à Weird Pension. Il veut revoir sa famille. Alors il sent son pouvoir venir. L'homme qui l'a agressé a à peine le temps de comprendre quelque chose qu'il convulse, secoué par des spasmes. Puis il s'effondre.
Stuart s'agenouille et vérifie que son agresseur n'est pas mort. Il respire faiblement. Tant mieux. Le jeune homme n'est pas un monstre. Encore moins un meurtrier. Il prend le couteau qui brille d'une lueur malsaine. Puis le garçon court, et s'enfonce dans la forêt. Il ne sait pas où il va, et pour l'instant, il n'a qu'un but. S'éloigner pour survivre.



Stuart est un garçon très grand. Il grandit très vite depuis ses 14 ans, ce qu'il fait qu'aujourd'hui, il est proche des 2 m. Oui, c'est un géant. Et ça a ses avantages comme ses inconvénients. Il a les cheveux bruns, coupés assez court, en brosse et la plupart du temps en bataille. Il ne se peigne que pour les grandes occasions, et encore. Ses yeux bruns foncés, presque noirs s'accordent bien avec ses cheveux. Il a des sourcils épais, et un fin duvet sur le menton. Il se laissera Peut-être pousser la barbe plus tard... Quand le garçon sourit, il a deux petites rides aux coins de la bouche. Certains trouvent que ça lui donne un air de gamin, d'autres qu'il est mignon avec ça. Lui ne sait pas trop quoi en penser. Il ne se trouve pas particulièrement beau. Juste... normal. Mais ce n'est pas l'avis de tout le monde... Le grand brun a aussi une longue cicatrice sur l'avant-bras droit. Il ne la cache pas et il en est même ( un peu ) fier.
Niveau vestimentaire, il ne fait pas dans l'original : jeans, avec un t-shirt, une chemise - à carreaux de préférence - ou un sweat. Ses couleurs préférées sont le rouge et le blanc, donc il aime bien s'habiller dans ses tons là. Ses chaussures sont et resteront ( pour le meilleur et pour le pire ) des Puma rouges taille 9 ( UK ). Autour du cou, il porte la croix que Kyler son frère lui a offert à son arrivée à Weird Pension.

Stuart est un garçon qui tente d'être sympathique avec tout le monde. Bon, après il ne peux rien faire pour ceux qui ne font pas d'efforts... Avec les personnes comme ça, il est insolent. Ou même avec les personnes qu'il aime bien parfois, mais ce n'est pas pour les blesser.
Stu' adore lire. Pour lui, les mondes sont un tas de mondes fascinants. Il pourrait passer des heures sur son lit, avec une pile de bouquins à côté de lui, sans s'ennuyer. Il reste concentré sur une activité très longtemps, quand ça lui plaît. Par contre s'il fait quelque chose qui ne l'intéresse pas... Bah, disons qu'il laisse vite tomber.
Stuart est têtu. Il ne lâche jamais l'affaire et veux toujours avoir le dernier mot. Quand il s'investit dans un truc, il le fait jusqu'au bout ( sauf si ça ne l'intéresse pas, évidemment ). Si jamais un de ses amis, ou sa famille a besoin d'aide, on peut être sûr qu'il sera là pour les aider.
Le jeune homme peut rester calme, zen, tout ça... Mais il préfère largement bouger. En réalité, il n'y a quasiment que lorsqu'il lit qu'il est inactif - et encore. C'est un sportif. Il aime la vitesse, courir pendant l'hiver, sentir le vent sur sa figure... Il trouve ça grisant.



Yeah Geek Power !!!
Pseudo : Sam ou Stu'
Tu as quel âge ? 13 ans ( je suis jeune T.T )
Tu nous a trouvé où ? J'ai suivi une pub sur LGDC RPG
Et t'en penses quoi ? Bah la même chose que quand je me suis inscrit : Il est génial !
T'as un autre compte ? Lequel ? Nop ! Je suis très bien avec Stuart !
T'as pas un truc à nous dire hein ? Bonjour je suis moi - Nutella Yeah c'est fresh ça 8D
Mais encore ? *o* Bonne année ! Par contre, où sont passées les questions inutiles ? è-é
© Never-Utopia © code réalisée par Koalz


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Stuart Ballister toujours vivant pour 2013 !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Stuart Ballister [Validée]
» (FINI)Quoi qu'il arrive je serais toujours là pour toi - Haley & Dean
» Ne t'inquiète pas, je serai toujours la pour toi. - Feat Femme Sianouille
» [Demeure McGowan] Toujours là pour toi... [PV]
» Hakuouki

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
•Weird Pensi○n• :: Image hébergée par servimg.com :: "Reception"-